Assurance de prêt immobilier et couverture complémentaire : différences et complémentarités

Par Bilge Gucenmez, le 10 mai 2022, mis à jour le 18 juillet 2022
assurance de pret immobilier et couverture complementaire differences et complementarites

Assurance de prêt immobilier et couverture complémentaire sont deux solutions différentes. Si l’assurance emprunteur est incontournable, la couverture mutuelle est facultative. Elle peut pourtant s’avérer très utile selon votre profil de souscripteur d’assurance emprunteur. Voici pourquoi.

Les différences entre assurance de prêt immobilier et couverture complémentaire

Il existe de nombreuses différences entre un contrat d’assurance de prêt immobilier et une couverture complémentaire. Les garanties proposées ne sont pas les mêmes. Mais surtout, à la différence de l’assurance emprunteur qui protège la banque, la couverture complémentaire protège d’abord son bénéficiaire.

L’assurance de prêt immobilier

Une assurance de prêt immobilier comporte une garantie en cas de décès de l’emprunteur, mais aussi en cas d’invalidité, ou de perte totale et irréversible d’autonomie. L’assurance prend en charge le remboursement du capital restant dû directement auprès de l’établissement de crédit. C’est pourquoi une assurance emprunteur est toujours exigée par la banque pour obtenir un prêt.

La couverture complémentaire de l’emprunteur

Souscrire une couverture complémentaire est une démarche personnelle. Le but n’est pas de garantir le remboursement du capital à la banque, mais de se protéger en cas de difficultés à rembourser ses échéances de crédit. La couverture complémentaire indemnise le bénéficiaire désigné au contrat. Elle le couvre en cas de sinistre, tel qu’une baisse de revenus liée à une incapacité de travail, ou une perte d’emploi. Une garantie complémentaire sert donc d’abord à protéger sa famille.

Pourquoi souscrire une couverture complémentaire lors d’un emprunt ?

Il existe de nombreuses raisons d’opter pour une couverture complémentaire. Ce type de contrat a un coût et cela peut augmenter le montant global de votre projet d’achat. Il est donc indispensable de vérifier la pertinence d’une couverture complémentaire selon son profil souscripteur. Voici les principaux types d’emprunteurs concernés par ce type d’offre.

Coemprunteurs : une garantie complémentaire idéale lors d’un prêt immobilier en couple

Lors d’un prêt en couple, l’assurance coemprunteur est répartie en fonction d’une quotité de capital assuré sur chaque tête. Vous avez déjà signé auprès de votre assureur bancaire ? Il est possible de choisir une offre complémentaire à l’assurance emprunteur. La plupart des assurances de prêt immobilier couvrent 100 % du capital emprunté. Pour des coemprunteurs, la répartition se fait selon une quotité répartie sur chaque emprunteur. Elle est généralement de 50 % pour chaque emprunteur.

Un contrat de prévoyance peut augmenter votre protection jusqu’à un taux de 200 % . En cas de décès ou de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) de l’un des conjoints, l’assurance emprunteur remboursera la banque à hauteur de la moitié du capital. Le contrat de prévoyance indemnisera la personne désignée à hauteur de 50 % des échéances restantes. Il n’y aura donc aucun reste à charge pour le conjoint survivant.

Emprunteurs à risques : des garanties complémentaires à l’assurance de prêt immobilier

Souscrire une assurance de crédit à un certain âge, ou avec des risques liés à la santé, expose à des exclusions de garanties. La couverture complémentaire vient alors compléter les garanties de base du contrat d’assurance de groupe.

Emprunteur de plus de 50 ans et garantie Perte d’emploi ou Incapacité temporaire de travail

La garantie perte d’activité ou d’emploi est souvent exclue des contrats d’assurance emprunteur après 50 ans. Un accident dans la vie professionnelle est vite arrivé, qu’il s’agisse de chômage ou d’une incapacité temporaire de travail (ITT). Une couverture complémentaire permet alors la prise en charge des mensualités en cas de baisse de revenus.

Risque de maladie et garantie Invalidité permanente partielle

Si vous avez un risque de maladie, votre assureur bancaire peut aussi exclure certaines garanties facultatives telles que l’invalidité permanente partielle (IPP). Cette dernière est facultative si votre emprunt concerne l’achat d’une résidence secondaire ou un investissement locatif. Vous souhaitez renforcer votre protection personnelle ? Assurance de prêt immobilier et couverture complémentaire s’additionnent parfaitement dans cette situation.

Vous souhaitez bien choisir votre assurance de prêt immobilier selon votre profil souscripteur ? Découvrez nos autres articles :