Actualités

Assurance de prêt immobilier pour une résidence secondaire : comment choisir ?

Par Maxence Corolleur, le 28 avril 2022, mis à jour le 3 juin 2022 - Assurance , Immobilier ,
assurance de pret immobilier pour une residence secondaire comment choisir

L’achat d’une maison secondaire est le rêve de beaucoup de personnes. Le financement peut se faire par un apport personnel ou par un prêt bancaire. Généralement, la banque impose la souscription d’une assurance emprunteur. Que vous ayez un projet ou que vous souhaitiez changer d’assurance de prêt immobilier, vous pouvez choisir l’assurance de prêt immobilier pour une résidence secondaire.

L’assurance de prêt immobilier pour une résidence secondaire est-elle obligatoire ?

En principe, aucune loi n’impose de souscrire une assurance emprunteur pour un projet immobilier. Cependant, les banques l’exigent. Elles ne peuvent toutefois pas requérir le choix de la compagnie.

Une assurance emprunteur souvent imposée par la banque

Les risques liés au décès ou à l’invalidité sont très importants par rapport aux sommes engagées. Il apparaît difficile de trouver un prêteur qui accepte de vous accorder un financement sans la contrepartie d’une assurance. Quel que soit votre projet : achat d’une résidence principale ou secondaire ou un investissement.

En revanche, l’emprunteur est libre de choisir son assurance de prêt. La loi Lagarde précise en effet que ce dernier n’est pas tenu de souscrire à l’assurance groupe proposée par l’établissement financier. La délégation d’assurance est un droit.

L’assurance de prêt immobilier pour une résidence secondaire est-elle spécifique ?

Les assurances ne proposent pas de contrats particuliers pour une assurance de prêt immobilier pour les résidences secondaires. Ce sont les mêmes garanties, quel que soit l’achat immobilier. Les clauses sont identiques et dépendent de l’emprunteur, de la durée et du montant du prêt.

Comment choisir une assurance crédit pour une maison secondaire ?

Financer le capital dont vous avez besoin pour votre projet d’achat est une première étape. La seconde est de choisir les garanties de l’assurance emprunteur. Elles prémunissent l’établissement de prêt du remboursement des mensualités restantes du crédit en cas de sinistre. Les banques sont autorisées à en exiger certaines pour une délégation d’assurance. L’objectif est une couverture maximale du risque.

Quelles garanties choisir pour l’assurance de prêt immobilier d’une résidence secondaire ?

Elles seront similaires à celles pour un crédit d’une résidence principale. L’emprunteur doit adhérer à un minimum de clauses. L’établissement de crédit les impose généralement.

Le choix des garanties de l’assurance emprunteur pour une maison secondaire

La banque peut avoir un niveau d’exigence différent pour chaque garantie d’une assurance de prêt immobilier pour une résidence secondaire. Certaines sont indispensables, d’autres peuvent être imposées selon le profil. Enfin, certaines sont facultatives.

Les garanties obligatoires d’une assurance emprunteur pour couvrir les risques

La banque demande que les risques liés au décès, et à la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) soient couverts. La garantie décès en raison d’un accident ou d’une maladie permet le paiement de l’intégralité du prêt qui reste dû.

La garantie perte totale et irréversible d’autonomie prend en charge le crédit qui reste à rembourser au moment de la survenance du sinistre. En effet, dans ce cas, l’assuré n’est plus en mesure d’effectuer une activité rémunérée et ne peut plus rembourser son prêt.

Les garanties complémentaires souvent exigées par les banques pour une assurance crédit

Ce sont généralement les garanties liées à l’incapacité qui empêche tout ou partie d’une activité professionnelle. Elles peuvent couvrir le capital restant dû ou une partie des mensualités. La garantie peut couvrir une invalidité permanente totale (IPT). Elle assure alors la victime d’un accident ou d’une maladie qui devient invalide à hauteur de 66 %.

La garantie invalidité permanente et partielle (IPP) couvre l’emprunteur lorsque son taux d’invalidité est supérieur ou égal à 33 % suite à une maladie ou un accident. La garantie incapacité temporaire totale de travail (ITT) permet le remboursement du prêt pour une période d’arrêt de travail temporaire.

Les clauses optionnelles pour un contrat d’assurance de prêt pour une résidence secondaire

La garantie perte d’emploi est toujours optionnelle pour les assurances de prêts immobiliers. Celle-ci permet de faire face à une période de chômage et à une baisse de revenus. Elle est souvent proposée pour un délai de 2 ans. Cela signifie que l’assurance prend en charge les échéances du crédit pendant 2 ans maximum.

Le critère d’équivalence des garanties : un critère indispensable pour la délégation d’assurance

La législation donne le libre choix de l’assurance emprunteur. Cependant, la banque peut requérir une équivalence de garanties pour une substitution d’assurance. Depuis 2015, les établissements de crédit peuvent imposer jusqu’à 11 critères sur une liste qui en comprend 18, établie par le CCSF (Comité consultatif du secteur financier). Ils peuvent ajouter quatre critères facultatifs concernant la garantie perte d’emploi. Pour cela, la banque doit vous remettre une fiche standardisée d’information qui reprend ses exigences. La liste peut varier en fonction du prêt, de son montant, de la situation de l’emprunteur, etc. Lorsque la substitution d’assurance respecte la fiche d’information du prêteur, celui-ci n’est pas en droit de s’opposer à la souscription du contrat.

Assurance de prêt immobilier pour une résidence secondaire : quel taux de couverture ?

Comme pour toute assurance de prêt immobilier, l’emprunteur doit déterminer la quotité. De la même manière que pour les assurances d’une habitation principale, la quotité fixe le taux pris en charge pour chaque signataire du crédit. Ce taux peut être de 100 % pour chacun. Cependant, la répartition peut être différente : 70/30, 50/50, 80/20. Tout dépend de la situation et du risque qui pèse sur chacun.

La possibilité de changer d’assurance de prêt immobilier pour une résidence secondaire

Quelle que soit la situation (assurance de groupe ou substitution d’assurance), l’emprunteur est en droit de changer en cours d’emprunt. La loi Hamon permet de le faire au cours de la première année, au moins 15 jours avant la date anniversaire. La loi Bourquin autorise à le faire dans les deux mois qui précèdent la date anniversaire du contrat après la première année. La loi Lemoine va changer les choses. Désormais (dès le 1er juin pour les nouveaux prêts et dès le 1er septembre pour les prêts en cours), le titulaire de l’assurance de prêt n’aura plus à s’inquiéter de la date anniversaire. Pour vous aider, vous pouvez faire appel à un courtier. Il est en mesure de proposer des offres adaptées et qui respectent les critères d’équivalence de la banque.

Pour en savoir plus sur l’assurance de prêt immobilier pour une résidence secondaire, vous pouvez consulter nos articles :