Souscrire à l’assurance chômage du contrat d’assurance emprunteur

Par Bilge Gucenmez, le 2 mai 2022, mis à jour le 18 juillet 2022

Les nouvelles lois permettent de trouver des contrats d’assurance qui collent à votre profil. Ces contrats proposent des options intéressantes. La souscription de l’assurance chômage garantit le remboursement des mensualités du prêt sous conditions. Par exemple, il est souvent impossible de contracter une assurance chômage de prêt immobilier après 50 ou 55 ans. Faisons le point sur une option de contrat d’assurance emprunteur très utile, souvent écartée pour des raisons de prix.

Qu’est-ce que l’assurance chômage du contrat d’assurance emprunteur ?

L’assurance perte d’emploi se déclenche uniquement en cas de licenciement économique. Il s’agit d’une garantie optionnelle d’un contrat d’assurance emprunteur. Voici les quatre caractéristiques détaillées de l’assurance chômage.

La quotité de remboursement

Souscrire à l’assurance chômage vous ouvre des droits au remboursement des mensualités du prêt. Mais attention, souvent, le montant des indemnités ne couvre qu’une partie des mensualités (80 % maximum). L’assureur fixe une indemnité mensuelle maximale.

Le délai de carence

En règle générale, le remboursement ne se déclenche pas dès la souscription de l’assurance chômage. L’assureur se réserve un délai avant d’activer la garantie (de 6 à 12 mois). Si la perte d’emploi survient pendant ce délai, l’assureur ne verse pas d’indemnités.

Le délai de franchise

Souscrire à l’assurance chômage ne signifie pas voir ses indemnités versées dès le mois suivant la perte d’emploi. L’assureur fixe un délai de franchise (jusqu’à 6 mois selon le contrat et le profil de l’emprunteur). L’indemnisation démarre à l’issue de ce laps de temps.

Le taux moyen

La souscription de l’assurance emprunteur a un coût. Vous pouvez l’évaluer en connaissant le taux, qui varie selon l’assureur de 0,3 à 1 %. Le prix de l’assurance perte d’emploi peut alors doubler le montant mensuel de la cotisation d’assurance emprunteur.

Pourquoi souscrire une assurance chômage en tant qu’emprunteur ?

L’assurance perte d’emploi garantit la continuité de remboursement du crédit immobilier en cas de perte d’emploi. Même si le montant de l’indemnité est souvent plafonné, cette assurance est très utile. Elle évite la revente du bien immobilier pour non-paiement des mensualités. C’est une sécurité pour éviter le surendettement.

Quand faut-il souscrire à l’assurance chômage ?

La souscription de l’assurance chômage est possible au moment de la signature du contrat d’assurance emprunteur. Deux situations d’emprunteur rendent l’assurance perte d’emploi indispensable, voyons lesquelles.

Emprunteur solo d’un prêt immobilier

Souscrire à la garantie perte d’emploi est incontournable pour l’emprunteur solo. En effet, les carrières linéaires se font de plus en plus rares. Les périodes de chômage existent, l’emprunteur solo n’a personne pour l’aider à rembourser son crédit immobilier en cas de coup dur.

Emprunt immobilier pour une résidence principale

L’assurance chômage a de nombreuses limites. Malgré tout, l’assurance chômage est indispensable pour l’emprunt immobilier sur la résidence principale. C’est une réelle protection pour rester propriétaire du bien tout en faisant face aux charges (chauffage, eau, taxes, travaux de maintenance).

Conditions de souscription de l’assurance chômage

Souscrire une assurance perte d’emploi est une option fréquemment proposée par l’assureur. En effet, l’assurance chômage complète les garanties obligatoires (décès et perte totale et irréversible d’autonomie). C’est une sécurité intéressante qui permet de bénéficier du remboursement partiel des mensualités du prêt. Cependant, la souscription n’est pas possible pour tout le monde.

Souscrire à l’assurance chômage selon son âge

La souscription de l’assurance chômage peut s’envisager pour les salariés ayant plus de 30 ans ou 40 ans. Retrouver un emploi après 40 ans peut s’avérer délicat dans certains secteurs. Attention, souscrire à l’assurance perte d’emploi après 50 ans est très difficile.

La souscription à l’assurance chômage en fonction du statut de salarié

Souscrire à l’assurance chômage en étant autoentrepreneur, travailleur non salarié (TNS), dirigeant d’entreprise, salarié en CDD ou en préretraite est impossible. En général, la souscription est ouverte aux salariés en CDI, ayant plus de 6 mois d’ancienneté.

Souscription de l’assurance chômage : quelles exclusions ?

Avant de souscrire à l’option assurance perte d’emploi d’un contrat d’assurance emprunteur, vérifiez bien les conditions. En effet, l’assurance chômage a un champ d’application limité. Retenez les quatre exclusions de garantie suivantes, pour lesquelles l’assurance perte d’emploi ne fonctionne pas.

Licenciement pour faute grave

L’assurance chômage ne déclenche pas le remboursement des mensualités en cas de licenciement pour faute grave. La perte d’emploi doit provenir de causes indépendantes de la volonté du salarié.

Démission du salarié

La démission engendre une perte de revenus, qui parfois rend problématique le versement des mensualités du prêt. Pour autant, l’assurance chômage ne fonctionne pas en cas de démission du salarié.

Rupture conventionnelle

La rupture conventionnelle du contrat de travail fait partie des exclusions de l’assurance perte d’emploi. Soyez donc vigilants lors de la souscription de l’assurance chômage, si vous envisagez une rupture conventionnelle à moyen terme.

Chômage partiel

Le choix de l’assurance chômage ne sert à rien pour le chômage partiel. Vous ne pourrez prétendre à aucune indemnisation si votre entreprise met en place des périodes de ce type.

Retenez qu’en cas de licenciement économique, l’assurance chômage permet de conserver la propriété de votre bien. Consulter les pages suivantes vous aidera à mieux cerner cette option :

WP Post Author