Actualités

Achat de logement : les aides financières complémentaires

Par Bilge Gucenmez, le 14 juillet 2022
achat de logement les aides financieres complementaires

Financer l’achat de sa résidence principale suppose de contracter un prêt immobilier. Mais l’analyse du budget prévisionnel d’un projet immobilier entraîne parfois de mauvaises surprises. Les besoins de ressources complémentaires en font partie. Pas d’inquiétude, d’autres aides financières pour financer sa maison existent. Aides locales, aides de la CAF, aides de l’employeur ou aides des proches, découvrez des solutions de financement complémentaires.

Le prêt immobilier principal : sans lui, pas d’achat

Avant de détailler les autres aides financières pour financer sa maison, rappelons l’essentiel. L’achat d’un logement suppose des ressources financières importantes. Le prix moyen d’un logement se situe entre 3 000 et 3 500 euros/m². Un prêt immobilier a deux caractéristiques qui rendent utile la recherche de ressources financières complémentaires : la durée de remboursement et le montant des mensualités.

Le prêt immobilier long terme

Bénéficier d’un prêt immobilier pour l’achat de son logement engage pour au moins 15 ans. Étaler le remboursement permet d’augmenter le montant du crédit. Mais la réglementation fixe une durée d’emprunt maximale à 25 ans (27 ans sous conditions). Les autres aides financières peuvent aider à réduire la durée du prêt.

Mensualités et montant du remboursement

L’achat d’un logement de 100 m² coûte entre 300 000 et 350 000 euros hors frais de notaire. La durée maximum d’emprunt entraîne parfois un remboursement mensuel élevé. La loi limite le taux d’endettement à 35 % (assurance emprunteur comprise). Les autres aides financières contribuent à la réduction du montant des mensualités.

Achat de logement : les autres aides financières

Financer l’achat de son logement avec un prêt immobilier suppose de faire jouer la concurrence. Pour les futurs propriétaires, c’est un moyen de réduire le taux d’intérêt, donc le montant du remboursement mensuel. Vous économisez sur l’assurance emprunteur et sur le montant des intérêts d’emprunt. Les autres aides financières réduisent, chacune à leur manière, le montant du remboursement mensuel. Détaillons ces aides.

Aides à l’achat d’un logement : la CAF

La caisse d’allocations familiales ne propose pas de prêt immobilier. En revanche, les allocataires propriétaires peuvent percevoir des aides de la CAF pour compléter leur prêt immobilier ou réduire leur taux d’endettement. La caisse d’allocations familiales propose des allocations logement, d’une part, et des prêts spécifiques, d’autre part.

Allocation de la CAF aux propriétaires

Pour percevoir une allocation logement de la CAF, il faut remplir plusieurs conditions. Être propriétaire de son logement et rester sous un certain niveau de revenus en font partie. Découvrons ensemble ces aides au logement et les conditions pour en bénéficier.

Les allocations logement de la CAF

Tout propriétaire allocataire CAF peut bénéficier d’une allocation logement, sous conditions de ressources. Ces aides sont l’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement familiale (ALF), ou l’allocation de logement sociale (ALS).

Conditions pour bénéficier d’une allocation logement

Attention, ces aides au logement ne sont pas cumulables. Pour bénéficier d’une allocation, le logement doit avoir une superficie minimale (9 m²/occupant) et une partie de votre emprunt immobilier doit provenir d’un prêt à vocation sociale (prêts conventionnés).

Prêt de la caisse d’allocation familiale

La CAF n’accorde pas de prêt pour un achat immobilier. Toutefois, vous pouvez bénéficier d’un prêt travaux ou d’un prêt pour l’achat d’équipement. Ces deux aides évitent de ponctionner votre épargne pour l’affecter à votre apport personnel.

Financer son logement : les aides locales

Les aides des collectivités locales font partie des autres aides financières pour financer sa maison. Pour en bénéficier, il faut souvent répondre à des critères de revenus. Ces aides sont principalement des prêts à taux bonifiés, ou des exonérations de taxe foncière.

Prêt immobilier à taux bonifié et aides financières

Font partie de ces aides les prêts à taux zéro. Le montant de ces prêts varie de 10 000 à 39 600 euros selon le lieu de résidence. Vous pouvez également bénéficier d’aides financières directes, dont le montant varie aussi selon le lieu de résidence, vos revenus et la composition du foyer (2 000 à 5 000 euros).

Aides aux futurs propriétaires : l’exonération de taxe foncière

Pour les futurs propriétaires qui ont un projet de construction, l’exonération de taxe foncière est une aubaine. Cette exonération est valable les deux premières années. Pour en bénéficier, vous devez faire une demande dans les 90 jours suivant la fin des travaux.

Où trouver des aides à l’achat immobilier ?

Aides à l’accession, passeport accession, aides à l’achat d’un logement, prêt habitat privé, les aides locales changent de nom suivant l’endroit. Pour bénéficier de ces aides, demandez à votre mairie, ou rendez-vous sur le site de l’ANIL. Vous recevrez du soutien pour l’achat de votre futur logement.

Aides à l’achat de son logement : donation entre vivants

La donation entre vivants permet de compléter un emprunt immobilier. La donation peut provenir d’un parent, d’un enfant, ou d’un conjoint. Sous un certain montant, la donation est exonérée d’impôts (100 000 euros entre parents et enfants). C’est un moyen d’alléger l’emprunt et de diminuer le remboursement mensuel.

Les aides à l’achat immobilier des employeurs

Les aides à l’achat immobilier des employeurs sont de deux types. Le premier, le plus connu, est le prêt action logement, ancien prêt employeur. Le second, un peu moins connu, est la participation. Ces deux aides peuvent faire de vous le propriétaire de votre logement.

L’aide financière à l’achat du logement : la participation

Dans les entreprises de plus de 50 salariés, la participation aux résultats existe. Vous pouvez demander son déblocage au moment de l’achat d’un bien immobilier (résidence principale). C’est une solution pour augmenter le montant de votre apport personnel.

Le prêt action logement

Le prêt action logement est l’ancien 1 % logement. C’est un petit prêt indexé sur le taux du livret A l’année qui précède la demande de crédit. Le montant minimum du prêt action logement est de 7 000 euros, le montant maximum est de 25 000 euros.

Aides financières pour l’achat d’un logement : les prêts des caisses de retraite

Parmi les autres aides financières pour financer sa maison, pensez au prêt de votre caisse de retraite. Prêt ARRCO, prêt AGIRC, ce sont des petits prêts complémentaires au prêt immobilier principal. Le montant de ces prêts varie de 3 000 euros à 15 000 euros et le remboursement n’excède pas 10 ans. Tous les salariés peuvent y prétendre.

Le prêt à taux zéro ou PTZ pour l’achat de son logement

Le prêt à taux zéro (PTZ) est un emprunt immobilier qui peut compléter jusqu’à 40 % du montant total de l’achat. Le PTZ dépend du nombre d’occupants du logement, des revenus et du lieu de résidence. Pour en bénéficier, il ne faut pas avoir été propriétaire de sa résidence principale dans les deux années précédant la demande de prêt.

Les autres aides financières complètent le prêt principal. Pour vérifier votre capacité de remboursement, ou étudier le montant de votre apport personnel, consultez les pages suivantes :

WP Post Author