Actualités

Assurance emprunteur : variation des taux selon l’âge

Par Bilge Gucenmez, le 23 mai 2022, mis à jour le 6 juin 2022 - Assurance , Immobilier ,

S’intéresser au taux d’assurance emprunteur selon l’âge est crucial. En effet, le montant des mensualités de remboursement de l’assurance dépend du taux annuel effectif de l’assurance (TAEA). Ce taux d’assurance du prêt immobilier est en moyenne de 0,45 %, tout type de prêt immobilier confondu. Le taux d’assurance moyen d’un emprunteur de 40 à 50 ans est de 0,70 %. La différence paraît légère, mais sur une durée de 25 ans, le montant est significatif. En effet, le coût de l’assurance représente 30 % du coût total du prêt.

Assurance emprunteur et taux selon l’âge : repères en chiffres

Le marché de l’assurance emprunteur pèse 7 milliards d’euros selon la Fédération française de l’assurance en 2019. C’est 70 % du marché de l’assurance des personnes. Les banques et les assureurs alternatifs utilisent les taux d’assurance emprunteur pour attirer les clients selon leur âge. Deux stratégies sont à l’œuvre.

Les taux d’assurance par tranche d’âge auprès des banques

Les banques proposent des contrats d’assurance emprunteur groupe. Mutualiser les risques génère des prix d’assurance (donc des taux) adaptés au profil de leur emprunteur type. Pour cette raison, l’approche des banques s’appuie sur les tranches d’âge, plus que sur l’âge unique de l’emprunteur.

Le taux d’assurance individualisé proposé par les assurances alternatives

Les assurances alternatives de prêt immobilier sont plus segmentées, grâce à l’individualisation des risques. À garanties égales, l’approche par âge unique est la règle. Ainsi, les taux d’assurance (TAEA) en délégation varient plus finement en fonction de l’âge que les taux des banques. Cette approche favorise l’emprunteur de moins de 30 ans.

Assurance emprunteur selon l’âge : faut-il choisir la banque ou l’assureur alternatif ?

L’emprunteur avisé cherche à réduire le coût de son assurance de prêt. Il sait que le montant total de l’assurance équivaut parfois au montant total des intérêts du crédit immobilier. Choisir le taux d’assurance le plus bas est indispensable, à garanties équivalentes. Pour les seniors, les banques sont parfois mieux placées. Détaillons.

Rappel des risques couverts par l’assurance emprunteur

Le contrat d’assurance emprunteur couvre les risques d’interruption de remboursement des mensualités. Ce contrat d’assurance s’étend sur toute la durée du crédit immobilier. Le taux d’assurance (TAEA) exprime la probabilité de voir ce remboursement suspendu. Illustrons par deux catégories de risques la variation du taux d’assurance emprunteur selon l’âge.

Le risque décès et le taux d’assurance emprunteur

Le contrat d’assurance emprunteur couvre le risque décès. L’emprunteur jeune présente moins de probabilités d’être exposé au risque décès que l’emprunteur de plus de 50 ans. Pour une banque ou un assureur alternatif, le taux d’assurance, par rapport au risque décès, est plus bas pour les moins de 30 ans.

Les risques incapacité et invalidité et le taux d’assurance

Souscrire à un contrat d’assurance de prêt immobilier protège des risques d’invalidité et d’incapacité. Contrairement aux seniors, les assurés de moins de 30 ans sont plus attractifs pour les assurances alternatives. La probabilité qu’ils soient durablement dans une situation d’incapacité ou d’invalidité est plus faible. Ce faible risque se traduit mécaniquement par une baisse du taux de l’assurance.

Emprunteur senior et contrat d’assurance de la banque

Selon l’étude de la commission consultative du secteur financier (rapport 2020, intitulé « bilan de l’assurance emprunteur »), le prix de l’assurance emprunteur bancaire est plus favorable aux emprunteurs seniors. Les taux sont plus intéressants pour les seniors que pour les jeunes, grâce à la mutualisation des risques.

Emprunteur jeune et contrat d’assurance alternatif

Les prix des assurances emprunteur des jeunes sont plus intéressants auprès des assureurs alternatifs. Le TAEA est plus bas sur les profils les moins risqués. Il s’agit des jeunes, non-fumeurs, de CSP +. En 2019, 41 % des 31-40 ans ont eu recours à un contrat alternatif d’assurance emprunteur. Les seniors étaient en revanche 23 % à opter pour le contrat alternatif.

Exemples de taux d’assurance emprunteur selon l’âge

Fumeur/non-fumeur, pratique de sport à risque, catégorie socioprofessionnelle sont des critères qui impactent le taux d’assurance. Mais le paramètre déterminant pour le taux est bien l’âge de l’emprunteur. Voyons avec deux exemples des différences de taux significatives.

Taux d’assurance de prêt immobilier d’un jeune emprunteur

En moyenne, le prix de l’assurance de prêt immobilier pour un jeune emprunteur est deux à trois fois plus bas que pour les seniors. Le TAEA moyen pour jeune de 30 ans non-fumeur contractant un prêt immobilier de 100 000 euros sur 20 ans est de 0,12 % (assurances alternatives). Il est de 0,21 % auprès des banques (données CCSF 2020). En 2022, le TAEA moyen s’établissait, tout prêt immobilier confondu, à 0,55 % pour les moins de 45 ans.

Taux d’assurance de crédit immobilier pour senior

Les données de 2020 établissent un taux d’assurance de prêt immobilier pour les seniors plus élevé. Pour un prêt immobilier de 100 000 euros sur 20 ans, le TAEA moyen pour l’emprunteur de 60 ans est de 0,41 % (contrat groupe). Le TAEA moyen des assurances alternatives pour le même emprunteur s’élève à 1,26 %. En 2022, tout prêt immobilier confondu, pour l’emprunteur de plus de 45 ans, les taux d’assurance moyens sont de 1 %.

Souscrire un contrat d’assurance emprunteur vous engage sur toute la durée d’un prêt immobilier. Pour que le remboursement ne soit pas un problème, vous pouvez calculer le montant des mensualités de l’assurance :